Image mask
Covid-19

Comment résister au coronavirus, pour les PME

Pour les PME, la gestion des conséquences de la crise des coronavirus peut être particulièrement difficile, car elles disposent de ressources plus limitées. Cependant, vous pouvez prendre certaines mesures pour résister au coronavirus et même pour sortir plus fort de cette période.

Pour les PME, les conséquences économiques de la crise des coronavirus signifient une liquidité à court terme. Pour cette raison, il est essentiel de connaître les mesures économiques mises en place pour les indépendants et les PME ; et s’en prévaloir si nécessaire.

Mesures de la BCEAO

Les mesures prises le 21 mars par la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest BECEAO pour soutenir les économies de la zone UEMOA et permettre de continuer à alimenter le système économique avec des flux financiers conséquents et d’accompagner les entreprises dans cette phase critique de la crise sont un premier jalon important dans la survie des acteurs économiques en évitant le manque de liquidités au niveau du système interbancaire. Parmi ces mesures, citons:

  • l’augmentation des ressources financières mises à la disposition des banques à hauteur de 340 milliards ainsi que des mécanismes de refinancement ;
  • la sensibilisation des banques pour une utilisation plus importante des ressources du guichet spécial de refinancement des crédits accordés aux petites et moyennes entreprises (PME/PMI) ;
  • l’organisation de reports d’échéances de crédits pour les entreprises, notamment les PMEs et PMIs….

Mesures de l’Etat

Les travailleurs indépendants et les PME peuvent recourir à un ajournement et à un fractionnement de leurs obligations fiscales pour une période de trois mois.

Ouvrir des canaux alternatifs de vente et de communication.

La digitalisation est l’un des principaux atouts des petites et moyennes entreprises face à la crise sanitaire.

D’une part, les réseaux sociaux sont devenus le principal moyen de communication avec leurs clients, leur permettant ainsi d’entretenir des relations avec eux (et de cultiver ainsi un «Engagement» qui portera bientôt ses fruits). En revanche, de nombreuses entreprises peuvent poursuivre leur activité grâce à la digitalisation et les ventes en ligne E-commerce

Pour les entreprises où le système de livraison à domicile n’est pas possible, la digitalisation a également apporté des avantages. Le fait d’avoir un site Web ou des médias sociaux a fait que de nombreux utilisateurs achètent à l’avance des produits ou services dont ils ne pourront profiter que plus tard, donnant ainsi un coup de fouet à la liquidité des PME.

Les entreprises qui avaient mis en attente leur transformation numérique ont encore le temps pour la réaliser en profitant de cette période d’arrêt d’activité. Cela leur permettra d’être plus compétitifs et de réussir à attirer plus de clients lorsque la situation redeviendra normale, facilitant ainsi leur survie.

Examiner les comptes et les factures

Élaborez un plan qui vous permet de savoir à l’avance combien de temps vous pouvez maintenir l’entreprise dans un état d’inactivité avec la liquidité dont vous disposez et dans quelles conditions.

Vérifiez également les comptes pour voir si vous avez des clients avec des collections en attente , ce qui peut être un soulagement pour les comptes.

Dans le cas où votre entreprise est celle qui doit s’occuper du paiement d’un fournisseur , vous pouvez essayer de négocier pour retarder le paiement ou le fragmenter, mais tomber en défaut peut vous poser des problèmes.

De même, si l’entreprise a des prêts en cours avec des banques, vous pouvez négocier pour essayer d’obtenir des délais de grâce.

Présence internet Lika